Deux idées contre l’épistémologie moderniste

Deux idées épistémologiques d’inspiration platonique et patristique, avancées contre le modernisme

 

1. L’épistémologie platonique est (fondamentalement) beaucoup plus cohérente et complète que toute épistémologie moderniste. La Noésis, la connaissance purement intuitive et supra-discursive qui n’est pas limitée par la subjectivité humaine et individuelle, est le type de connaissance le plus fondamental et certain que nous pouvons posséder – ceux qui ne l’ont pas sont incapables de faire de la philosophie sans des défauts fondamentaux au moins dans les prémices de leurs arguments. Apres la Noésis, nous avons Dianoia, Pistis et Eikasia comme types de connaissance, de moins en moins certaines et fondamentales.

Les principales systèmes épistémologiques du monde moderne (comme l’empirisme ou le rationalisme) regardent comme les plus fondamentaux et certains l’expérience sensorielle et la raison discursive. Toute invention philosophique du monde moderne contient des imperfections fondamentales parce qu’elle renie le noétique (ou au moins son importance comme base philosophique).

L’allégorie de la caverne (de Platon) est une bonne explication pourquoi nous restons bloqués dans le paradigme moderne – nos théories de la connaissance ne reconnaissent que le sous-noétique (lui-même “assiégé” par le post-modernisme). Nous sommes bloqués dans la caverne, et nous ne pouvons pas saisir la possibilité-même d’acquérir un type de connaissance plus haut et certain que ce que nous possédons à présent – notamment, l’expérience par notre faculté noétique des énergies incréées de notre Créateur en vivant une vie ascétique.

 

2. L’absence de passions (“apatheia” en grec)  doit être un axiome de la raison pratique. Le manque d’apatheia des humains est la raison pourquoi les systèmes épistémologiques individualistes (rationalisme, empirisme, scepticisme) ne fonctionnent pas. Comme l’ont aperçu même les mouvements romantique et pragmatiste, l’individu qui ne se fie qu’à ses propres expériences sensorielles et qu’à sa propre raison discursive n’a aucune assurance que son cerveau produira la plus cohérente conclusion ou solution à quoique ce soit – car cette solution peut l’empêcher d’atteindre l’agréable récompense psychologique  produite par l’obéissance à certaines passions.

L’épistémologie individualiste est très souvent, pour les gens ordinaires, une excuse pour vivre dans le nihilisme, dans la subversion irrationnelle de tout ce qui ne leur plait pas.

 

(Le point 1 a été presque entièrement inspiré par les idées de Clark Carlton dans sa série de podcasts “Understanding the Modern and Post Modern Mind”)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s